Grégoire Cuvier

Grégoire Cuvier

Acteur / Metteur en scène / Auteur

Après une formation éclectique d'acteur Grégoire Cuvier mène son travail aussi bien à travers le jeu qu'à travers l'écriture, la mise en scène, la conception de spectacle ou la direction d'ateliers.
Il fonde en 2005 le Théâtre de chair pour y poursuivre son travail de création.

Il créé en 2006 Contes de sagesse sur la folie du monde, un spectacle de masques et de contes qu'il conçoit, co-met en scène et interprète. Ce spectacle, créé dans le cadre des Petites chairs du théâtre de chair, est soutenu par le Conseil général des Yvelines.
Il mène parallèlement une recherche sur la rencontre des masques et des farces de Molière : CHANTIER.

Parmi diverses expériences de jeu Grégoire travaille avec le Théâtre La Licorne sous la direction de Claire Dancoisne dans Chère famille, spectacle de masques et d'objets ; il joue Lenny dans Le retour de Pinter, mis en scène par Alain Tixier ou bien encore Azor dans une adaptation danse / théâtre de La dispute de Marivaux, chorégraphiée par Richard Mouradian et mise en scène par Akli Hallaf. Il travaille également avec Pierangelo Summa pour une adaptation en théâtre forain masqué du Jeu de Don Cristobal de Fédérico Garcia Lorca.

Dernièrement il travaille avec Christian Gangneron sur la création d'un conte musical, Le pont des microludes, spectacle dans lequel il joue masques et textes aux côtés de Cédric Carceles (saxophone) et Mathieu Lejeune (violoncelle).

Après l'écriture d'un drame pour adolescents, Les aviateurs, il travaille à l'écriture de sa prochaine pièce : Lignes de fuite.

Grégoire s'est par ailleurs formé au jeu masqué, au clown et à l'improvisation avec des praticiens et des pédagogues tels Nicolas Cantin, Philippe Hottier, Tapa Sudana ou Michel Lopez.
Il développe une recherche personnelle sur le mouvement et l'improvisation corporelle à travers la danse contact improvisation, le mouvement authentique, la danse et le mouvement impersonnel auprès de Nicolas Cantin, Carolle Tallec, Richard Mouradian ou encore Laura Blackburn.